Nouveau membre pour le manoir

« Oh ! Tu sais qui serait bien ? Estelle, lança Kévin.
— Estelle… Attends, Manchoulas ? demanda Amandine.
— Celle-là même oui.
— Oh non, je passe. Y a des trucs pas net dans cette famille.
— Tu pourrais être plus ouverte non ? Moi je l’aime bien, on était de grands amis à l’école primaire.
— Non mais toi, t’es pas ouvert, t’es juste un peu con » répliqua Amandine avec un sourire.

Kévin souffla et continua à lancer sa balle contre le mur, tête en bas sur le canapé. Amandine était sur le fauteuil à coté, toujours un peu désespérée par le ridicule des postures de son frère. Il tenta de se redresser soudainement en voyant passer Sabrina dans le couloir, mais il échoua et se retrouva par terre dans une position encore plus improbable.

« Aie ! Eh attends Sabrina ! On a besoin de toi ! » cria-t-il.

Elle se tourna et marqua quelques secondes de pause en le voyant, à moitié sur le canapé, à moitié sur le sol. Elle et Amandine hurlèrent finalement de rire tandis qu’il se relevait avec maladresse. Une fois leur fou rire passé, elle lui demanda pourquoi ils avaient besoin d’elle.

« Pour voter !
— Non non non, on vote pas c’est un non pour moi, l’interrompit Amandine.
— Chut, je veux son avis. »

Amandine soupira.

« Mon avis sur quoi exactement ?
— Qu’est-ce que tu pense de Estelle Manchoulas ? Tu sais, mon amie d’enfance, à l’école primaire. Je pensais l’inviter dans l’asso.
— Heu… Je sais pas, rien. Elle avait l’air sympa à l’époque mais je la connais pas moi.
— Tu m’aide pas là, bouda Kévin. Faut demander à Mélanie du coup !
— Non mais t’es chiant Kévin, dit Amandine, tu va pas demander à tout le monde quand même ?
— Mais non. Juste à vous trois.
— On la connaît pas, on va pas lui dire de venir ici.
— Si vous la rencontriez, vous verriez qu’elle est sympa. En plus vous la connaissez, elle est venue à la fête quand on a créé l’asso. Et puis faites moi confiance un peu. »

Amandine paraissait toujours sceptique. Mais c’était vrai que le peu qu’elle avait pu voir d’elle était plutôt en la faveur de Kévin.

Plus tard dans la journée, lorsqu’ils demandèrent son avis à Mélanie, celle-ci se rangea tout de suite du coté de Kévin :

« Oui, je la connais elle est super sympa.
— Ah, tu vois bien, fanfaronna Kévin. Faut pas écouter les rumeurs.
— Ouais, c’était sa grand-mère surtout qui était vraiment pas net, méchante même. Mais elle, elle est cool ne t’en fais pas chérie.
— Bon. J’imagine qu’on peut lui laisser une chance » finit par concéder Amandine tandis que Mélanie l’enlaçait.

Et effectivement, en la rencontrant quelques jours plus tard, elle n’eut d’autre choix que de reconnaître que son insupportable petit frère avait raison : elle était adorable. Elle fut donc invitée dans l’association du Manoir, ce qu’elle accepta sans hésiter avant de venir s’y installer. Étant déjà très populaire au sein du campus, l’association avait maintenant plus de demande d’intégration et organisait plus de fêtes que jamais, au grand bonheur de Kévin et d’Amandine, même si celle-ci ne l’admettrait jamais.


Écrit le 27 Fructidor 229.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *