Avertissement de contenu : Mention de mort.

Depuis quelques temps, les cambriolages et autres larcins semblait se multiplier en ville, en tout cas la télévision et les voisins ne parlaient plus que de ça. Et pour cause : il n’y avait personne pour protéger les habitants, pas de police, pas de commissariat, rien. Ambre en avait assez, iel voulait protéger sa famille coûte que coûte, peu importe si il n’y avait pas les fonds pour engager des policier ou faire construire un commissariat, iel ne resterait pas sans rien faire face à cette vague de crime.

Iel avait beau n’avoir aucun entraînement ou formation, iel fournirait la protection dont ce village avait grand besoin. D’autant plus que certaines rumeurs concernant les Manchoulas faisait froid dans le dos. Des histoires de pègre, de sorcellerie, de mort soudaine. Notamment dans cette famille, la sœur de la matriarche était morte brûlée, soit-disant suite à un incendie causé par la gazinière. Tout le monde savait que tout n’était pas rose entre les deux sœurs, et que la matriarche de la famille était soupçonnée de fricoter avec des forces obscures. Le reste de la famille n’était pas non plus blanc comme neige, bien au contraire. Mais le manque de preuve et de force de l’ordre faisait qu’elles pouvaient faire comme bon leur semblait sans encourir de moindre problème.

« Plus pour longtemps, pensa Ambre, je mettrais un terme à tout ça quoi qu’il en coûte. »

Lorsque son mari appris son intention, il fut effrayé à l’idée que l’amour de sa vie risque la sienne au quotidien, seul·e qui plus est. Il tenta de l’en dissuader mais se rendit rapidement compte que c’était inutile, son choix était déjà fait. Ambre serait la seule protection dont la communauté disposerait, et sa volonté semblait inébranlable.

Écrit le 15 Fructidor 229.