Ça faisait longtemps que Lissandre était au top, iel avait la main mise sur toute la ville, si ce n’est sur toute la région. Bien sûr officiellement iel était une personne comme une autre, et c’était les politique qui dirigeaient. Mais dans l’ombre, tous courbait l’échine devant la puissance de la pègre locale, et celle-ci était entièrement soumise à l’autorité de Lissandre. Iel parlait peu, plaisantait même souvent avec ses sous-fifres, mais n’hésitait pas à faire preuve de violence lorsque c’était nécessaire. Bien sûr, le fait de connaître des arcanes occultes l’avait grandement avantagé dans sa conquête du pouvoir. Après tout sa famille avait la réputation d’être un repaire de sorcières et sorciers maléfiques depuis des générations, ce qui inspire généralement respect et crainte, entre deux séance de chasse aux sorcières.

Mais maintenant il lui fallait penser à l’avenir de sa famille, sa mère était morte, sa tante également, et son mari avait mystérieusement disparu après une grosse dispute. Lissandre ne voulait pas faire les même erreurs qu’avait fait sa mère. Iel donnerait à ses enfants une éducation solide et un soutient sans faille. Après tout, ça n’est pas parce qu’on est totalement indifférent à l’égard de ses enfants qu’on doit pour autant les laisser tomber. D’autant plus qu’iel avait déjà perdu une de ses filles sur le triste chemin de légalité lorsqu’elle avait quitté la maison familiale. Tristan et Estelle partirait pour l’université, il y avait encore peu de place pour le moment mais grâce à son réseau iels auraient rapidement une chambre là-bas. Grâce à ça, Lissandre espérait faire perdurer ce qu’iel avait bâti de ses mains, et peut-être même étendre encore l’influence de sa famille.

Tristan souhaitant absolument faire sa fierté, il fut plus qu’enthousiaste à l’idée de faire des études supérieure, il pensait plus tard prendre la tête de la pègre comme l’avait fait Lissandre avant lui. Estelle quant à elle pensait surtout à toutes les nouvelles rencontre qu’elle allait pouvoir faire. Et si dans le même temps elle pouvait devenir une juge puissante, réalisant son rêve et faisant plaisir à son unique parent, ça ne serait que du bonus pour elle.

 

Au matin de leurs 18 ans, ils partirent pour le campus, afin de commencer leurs études et de prendre leur indépendance. Rapidement, Estelle se fit de nombreux amis. Tristan quant à lui passait de nombreuses heures et nuits blanches à étudier. Ce qui ne l’empêcha pas de se faire des connaissances, et même des amours. Sa sœur ne resta pas longtemps dans la résidence où ils avaient emménagé, elle voulait rejoindre une association étudiante locale et celle-ci fut ravie d’accueillir une personne aussi appréciée qu’elle en son sein. Grâce à elle, nul doute que l’association aurait plus de rayonnement sur le campus que jamais.

Écrit le 22 Fructidor 229.